AccueilPortailFAQRechercherGazetteMonde MagiqueMembresGroupesConnexionS'enregistrer



MEURTRE D'UN DEPUTE IRLANDAIS
ANGLETERRE, VICTIME OU COUPABLE ?



Lundi 7 Février 1961

Ce matin, aux alentours de six heures et demi, le guérisseur Conroy Dooley a constaté le décès du député FiltzPatrick. Ce sorcier nouvellement député avait consacré sa vie à son pays, l’Irlande, où il était également président de la justice magique.

 

« L’état de ses blessures était bien trop avancé pour que nos soins aient pu le sauver, nous le savions dès son entrée dans l’hôpital, et les analyses ne faisaient que confirmer nos appréhensions mais nous ne l’avons pas regardé mourir sans rien faire pour autant, nous avons fait tout notre possible, il le méritait bien… C’était un grand sorcier pour notre pays. » A déclaré Conroy Dooley à la gazette du sorcier.

 

D’après des spécialistes, les blessures du président de la justice magique irlandais ne laissaient aucun doute sur la nature de son décès, monsieur FiltzPatrick a bien été « sauvagement assassiné par un loup-Garou ». Ces déclarations sont pour le moins inquiétantes, d’autant plus que depuis la nouvelle convention de 1913, rédigée sous la présidence du sénateur Donahue, il n’y a plus de loups-Garou en Irlande.

 

« Le loup-Garou qui a assassiné notre président de la justice magique a agit sous des ordres, vous savez autant que moi d’où viennent ces ordres alors je n’ai plus à rajouter pour le moment. » A annoncé le président des affaires étrangères, monsieur McGaenor, en faisant implicitement allusion au ministère de la magie anglais.

 

Il est vrai que les deux pays ont quelques différents ces temps-ci, et pourtant, le ministère anglais continue de nier ouvertement cet événement. Ce matin encore, il déclarait ne pas être convaincu du meurtre de monsieur FiltzPatrick, rien selon lui ne prouve que c’est un homicide, et qu’il pourrait très bien s’agir d’un accident. Toujours est-il que malgré les faits, le ministre de la magie anglais continue de nier la guerre imminente qui se fait de plus en plus ressentir du côté irlandais, et insiste même dans ses propos sur la position de pacifisme que sa nation a toujours cherché à défendre.

 

Ces révélations quelque peu incohérentes avec les précédentes accusations que le ministère anglais portait contre le gouvernement irlandais nous indique très clairement le malaise de l’Angleterre, probablement qu’elle n’a rien à voir avec le meurtre du député FiltzPatrick, mais le ministre anglais semble avoir adopter un nouveau profil et préfèrerait aux dernières nouvelles cacher certains évènements qui se produiraient en son territoire plutôt que d’accuser l’Irlande. L’Angleterre ferait-elle profil bas pour avoir pris conscience de la guerre que l’Irlande prépare ?
Livre d’OrAccueilMonde MagiqueEconomieEvenementsFaits DiversModePolitiqueSortiesSportTémoignages