AccueilPortailFAQRechercherGazetteMonde MagiqueMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Soir ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Soir ordinaire   Mar 14 Aoû - 20:51

Monsieur et Madame McGaenor
Manoir des McGaenor
en Soirée


Deirdre avait passé sa journée à faire quelques emplettes à Tovenaar, et était rentrée chez elle en fin d’après-midi. La nourrice était encore à la maison, et s’occupait de leur fille qui n’avait que cinq ans. La nourrice sourit en voyant Deirdre entrer dans le manoir, mais cette dernière n’eut que faire de son sourire.

Deirdre était une jeune femme qui avait toujours eut ce tempérament désobligent et arrogant envers les autres, tous le autres, excepté son époux, avec lequel Deirdre n’avait pas intérêt de faire preuve d’un quelconque aspect odieux de la sorte. En effet son époux était un homme assez dur et froid, qui se plaisait à diriger sa famille comme il l’entendait. Jamais il ne fallait lui désobéir. Deirdre, qui était une jeune fille au caractère bien trempée à l’époque où elle le rencontra, eut du mal à s’y faire, mais Eeran n’eut pas de mal à imposer ses souhaits.

Elle se dirigea donc vers leur chambre conjugale et essaya les robes qu’elle venait de se payer, sa garde robe devait contenir plusieurs centaines de robes, sûrement plus d’ailleurs, disons que monsieur McGaenor n’avait jamais manqué d’argent, et Deirdre se plaisait à user des quelques privilèges qui lui avaient été attribués en même temps que sa bague de fiançailles. Elle se regarda dans le miroir, mais sa coupe de cheveux ne lui plaisait pas, elle était ravissante, mais pas suffisamment pour elle. Elle voulait être parfaite, elle tenait à son apparence physique plus qu’à tout, c’était une femme superficielle, qui n’avait pas énormément de valeur à défendre, car même l’argent n’était pas une valeur sûre pour elle, Deirdre n’avait jamais eut la notion de l’argent, comme beaucoup de jeunes femmes ayant vécu dans un milieu assez aisé…

La robe qu’elle venait d’acheter lui avait coûter au moins deux milliers de gallions, hors de prix, c’était le bon terme. Elle était argentée, et les millions de minuscules paillettes qui l’ornaient brillait à la lumière du jour qui traversait la vitre de la fenêtre. Un ruban de la même couleur que ses yeux lui entourait sa fine taille.


Dernière édition par le Mer 15 Aoû - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 15 Aoû - 1:09

Earan avait eu une journée bien remplie. De longues heures à parlementer avec le Ministre de la Magie de leurs voisins anglais qui bien évidemment avaient une conscience totalement limpide des disparitions qui faisaient rage dans leur pays.
Earan l'avait écouté longuement avant de démontrer à cet imbécile que son argumentation ne tenait pas debout et que si la délinquance rendaient leur nation fragile, c'était nullement la faute des Irlandais.

Le maître des lieux arriva donc chez lui, transplanant directement dans l'allée crissante de castine immaculée bordé de platanes plusieurs fois centenaires.
Il poussa la lourde porte et adressa à la nourrice un signe froid de la tête avant de se diriger vers son bureau, une pièce cosy communiquant avec la bibliothèque.

"Madame est rentrée", dit-elle à Earan qui jeta un oeil sur elle et son fils qui n'avait pas bronché devant ses pions de jeu de dames.

-"Très bien", fit-il avant de disparaitre dans la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 15 Aoû - 15:30

Deirdre avait entendu son époux rentrer, il était rentrer assez tôt aujourd’hui, comparé à d’autres soirs où il rentrait à pas d’heure. Elle se regarda encore quelques minutes dans le miroir, et choisis d’aller se remaquiller à sa coiffeuse. Elle s’assit donc et usa d’assez de maquillage pour que le résultat soit stupéfiant. Le nouveau teint qu’elle venait d’adopter allait encore plus avec sa robe argentée, mais peut être en avait trop mit… Non, il n’y en avait jamais assez pour Deirdre, elle y ajouta du mascara, de l’eyeliner et un peu de far à paupière, bleu. Elle était magnifique bien que ce maquillage alourdissait quelque peu ses paupières.

Elle se contempla encore quelques minutes dans la glace de sa coiffeuse puis se décida à partir à la rencontre de son époux. De toutes façons, ce dernier n’appréciait pas toujours qu’on le colle dès son arrivée, il aimait prendre le temps de rentrer chez lui, d’avoir quelques secondes à lui seule, et n’hésitait pas parfois à se servir un whisky pour encore mieux profiter de cet instant.

Elle descendit et le trouva dans la bibliothèque, il semblait un peu fatigué par la journée qu’il venait d’endurer, c’était normal, mais Deirdre ne le comprenait pas toujours, il fallait avouer que les seules fois où elle sortait de cette maison était pour se divertir, et que le temps qu’elle restait à l’intérieur, était nullement pour s’atteler à quelques tâches ménagères.

Elle s’avança de lui doucement, et posa délicatement ses mains sur ses épaules, commençant un massage, de gestes lascifs. Le même qu’elle faisait à chaque fois qu’elle avait une requête à demander à son époux. Ce soir, elle voulait sortir, oui, ça faisait bien quelques soirs déjà qu’ils n’étaient pas sortis dans une soirée mondaine, monsieur McGaenor prétendait qu’il n’avait pas le temps, et ceci, Deirdre ne pouvait pas le comprendre, elle n’avait aucune notion du travail.


- Comment s’est passée votre journée ? Demanda-t-elle d’une voix sensuelle.


Dernière édition par le Mer 15 Aoû - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 15 Aoû - 16:02

Earan s'était installé tranquillement à son bureau, laissant un instant son regard sombre errer sur les étagères de la bibliothèque rempli d'ouvrages tous plus précieux les uns que les autres.
Non seulement pécunièrement mais aussi par la valeur magique qui y était expliquée.

Il passa ses bras croisés derrièree sa nuque pour s'étirer un instant et ouvrit sa serviette diplomatique pour en sortir quelques parchemins chargés d'écritures.

C'est alors que son épouse entra dans la pièce, son pas feutré s'avança vers lui et il sentit ses mains se poser sur ses épaules comme une plume sauvage. Elle commença de la masser et il ferma les yeux un instant avant d'arquer un sourire ironique à sa question.

"Oui c'était une bonne journée...", dit-il d'un ton absent avant de poser une main sur celle de la jeune femme et de faire pivoter son fauteuil pour la regarder, rompant ainsi le tendre contact qui s'était établi.

"Vous...Vous avez quelque chose à me demander", dit-il en l'observant. Il connaissait Deirdre, il savait qu'elle adorait exiber sa beauté et ses riches parures.
De plus il remarqua sa tenue plus qu'habillée ainsi que son maquillage, c'était évident... Elle voulait aller quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 15 Aoû - 16:39

Lorsque son époux fit pivoter son fauteuil vers elle, interrompant le massage plus vite que prévu et lui demandant ce qu’elle voulait, elle compris que de cette manière, jamais elle n’arriverait à ses fins, que si elle lui demandait tout de suite de sortir avec elle, il prétendrait pour la énième fois qu’il était occupé.

C’est pour ça qu’elle s’assit sur les genoux de son époux, puis tourna son magnifique regard bleuté vers lui, le plongeant dans le sien. Elle passa sensuellement ses mains dans les cheveux de son époux, puis approcha ses lèvres des siennes, et l’embrassa passionnément en guise de réponse. Elle savait que cette tactique avait beaucoup plus de chances de réussite.

Elle descendit ses mains dans le dos de son époux, et continua ses caresses charnelles dans sa nuque et descendant encore un peu dans le haut du dos de ce dernier, continuant de l’embrasser simultanément. Puis elle arrêta son baiser et, toujours restant assise sur ses genoux, s’écarta un peu de lui et passa ses mains entre eux deux, commençant à déboutonner sa chemise pour caresser en même temps son torse lascivement.


- Je me disais juste que ce serait sûrement une bonne idée de sortir un peu, non ? Qu’en pensez vous ? Demanda-t-elle en continuant de déboutonner sa chemise.


Dernière édition par le Mer 15 Aoû - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 15 Aoû - 20:27

Earan haussa un sourcil lorsque Deirdre vint se lover contre lui, capturant ses lèvres en un baiser passionné qu'il s'empressa de lui rendre.
Elle sentait si bon, la douceur de leur étreinte se teintant rapidement d'un érotisme à fleur de peau à sa plus grande satisfaction.

La main fine de son épouse glissa sur la peau de son torse et il planta son regard dans le sien savourant ce contact lascif et purement grisant. Il lui rendit ses caresses , ses paumes roulant dans le dos de sa partenaire avec envie.

A sa question, il lui attrapa une petite pile de parchemins et la mit entre eux:

"Regardez tout ça Deirdre, croirez vous que si nous sortions l'étude se fera toute seule. Des pages voyez vous", fit-il en les secouant légèrement d'un geste las.
Earan savait pertinement qu'il aurait le temps de faire ça demain mais si il arrivait au travail avec son dossier bouclé, il pourrait passer à autre chose.

"En tout cas je vous trouve très élégante, je vois que vous savez faire usage de l'argent que je vous donne tous les mois...", dit-il avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 15 Aoû - 23:09

Deirdre arrêta net ses caresses lorsque son époux mit entre eux deux une pile de parchemins. Pourquoi donc ne voulait-il pas sortir ? Ca faisait plusieurs jours déjà, presque une semaine, avait-il honte d’elle ? Si il continuait ainsi elle finirait bientôt par croire qu’il est question d’une affaire personnelle.

Elle resta assise sur les genoux de son époux, mais se renfrogna légèrement et tourna le dos à son époux, lui faisant la tête comme l’aurait fait une petite fille capricieuse. D’ailleurs, au fond, c’était un peu ce qu’elle était.

Elle sourit faiblement lorsqu’il lui fit un compliment, elle adorait les compliments que lui faisait son époux, mais il ne pu voir son sourire étant donné qu’elle lui tournait le dos. Elle voulait sortir, elle était lassée de rester tous les soirs entre ces quatre murs.


- Et quand sortirons nous alors ? Demanda-t-elle en se tournant à nouveau vers lui, le regardant avec son regard de petite fille implorant qu’on cède à un de ses caprices, avant de poser sa tête contre le torse de son époux.

Elle joua avec un des boutons de sa chemise qu’elle avait déboutonné avant de commencer à lui faire la tête. Elle avait décider de ne plus lui accorder une caresse tant qu’elle n’aurait pas une réponse claire et précise, de préférence affirmative. Si il lui promettait de sortir demain, ça passait encore, mais elle ne se voyait pas attendre encore plus longtemps. Il fut un temps où ils sortaient tous les soirs, et voilà que soit disant à cause de ces anglais son époux était trop occupé, elle détestait les anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Jeu 16 Aoû - 1:39

Earan leva les yeux au ciel lorsqu'elle se retourna pour bouder.
Une fois de plus, elle lui faisait un caprice. A chaque fois, ça le mettait face à un sentiment contradictoire : d'un côté il était énervé mais de l'autre la trouvait si attendrissante.
Deirdre était restée la petite fille capricieuse qu'elle était au sein de la famille Garett, le prenait-elle parfois pour son père pour agir ainsi ?
Mais non, les caresses qu'elle lui donnaient montraient bien qu'elle le considérait bel et bien comme son époux.

A son compliment, elle se retourna de nouveau vers lui l'interrogeant en paroles mais aussi de son regard d'azur étincelant d'une vivacité sauvage.
Il caressa ses cheveux lorsqu'elle abandonna sa tête sur son torse avant de recommencer à bouder.
Earan aurait bien aimé sortir d'ici lui aussi avec sa jolie épouse au bras et son propre physique des plus avantageux aussi, ils étaient surs d'attirer les regards... où qu'ils aillent.

Il soupira et demanda:

"Je vois que vous êtes encore plus élégante que d'ordinaire, que votre robe est neuve et votre visage travaillé comme une actrice de théâtre.
Vous aviez tout prévu non?", fit-il avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Jeu 16 Aoû - 2:43

Son visage s’illumina comme celui d’une petite fille lorsqu’il lui demanda si elle avait tout prévu, elle savait que son cinéma avait toutes les chances de faire marcher son époux, Deirdre avait toujours été comme ça, user de ses charmes pour arriver à ses fins, et satisfaire ses petits désirs, accomplir ses caprices pour faire ensuite place à d’autres. Déjà jeune ses parents avaient du mal lui dire non, maintenant qu’elle était mariée, c’était son fiancé qui avait du mal à ne pas se laisser attendrir par cette délicate jeune femme. Bien sûr, certaines fois, celui-ci disait non, et ces fois-ci, il n’était pas question pour Deirdre de discuter, ce n’était pas parce qu’il se laissait attendrir qu’il en perdait son autorité.

Elle prit donc sa réponse comme une réponse claire et précise, l’assimilant à un « oui ». Et lui répondit à son tour, son visage à nouveau rayonnant :


- Je pensais que nous pourrions aller manger dans un restaurant à Tovenaar.

Ce qui, traduit, voulait signifier qu’elle avait réserver une table dans le restaurant le plus cher de Tovenaar, et, avec le temps, son époux avait parfaitement apprit à traduire ses paroles, lisant entre les lignes en quelques sortes.

Elle le fixa quelques secondes avant de se rapprocher encore un peu plus de lui, et de reprendre ses caresses lascives où elle en était. Ses mains se promenaient sur le buste de son époux, glissant en parcourant les moindres recoins de son torse dénudé, puis ses mains remontèrent dans sa nuque et elle l’embrassant à nouveau, avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Jeu 16 Aoû - 19:43

Earan considéra son visage radieux en haussant un sourcil ironique. Il avait vu juste une fois de plus. Mais il était certain que cette sortie lui ferait du bien, il imaginait déjà sa jeune épouse radieuse au milieu de la haute société irlandaise qui fréquentait les mêmes lieux de prestige qu'eux, le sourire aux lèvres et le regard brillant d'une arrogante fierté.

Elle voulait aller au restaurant et il hocha la tête en la regardant un sourcil arqué à son attention:

"Un restaurant... A Tovenaar...", reprit-il avec un sourire en coin devant les minauderies exquises de Deirdre. Il tourna la tête un instant conservant son rictus amusé.
Elle recommença de le carresser avec une sensualité sauvage qui accélérait son souffle, grisant sa sensibilité sous ses mains calines qui parcouraient son torse et qui lui donnait une folle envie de lui faire l'amour sans préambule sur ce secrétaire en acajou poli qui donnait sur l'immensité raffinée du parc de la demeure.

Puis il le regarda de nouveau et lui dit d'un ton joyeux et faussement sincère:

"Si nous allions dans une taverne non loin du port, nous pourrions y entendre le cliquetis des mats et les conversations grasses des marins".

Earan savait pertinement que Deirdre détesterait ce genre d'endroit mais il avait envie de la taquiner comme elle même le faisait si bien avec ses caprices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Jeu 16 Aoû - 20:17

Elle continuait ses caresses sensuelles lorsqu’il lui proposa une vulgaire taverne sur le port, fréquenté par des sorciers qu’elle jugeait bien inférieurs à eux. Elle savait qu’il la charriait, car lui même ne mettrait pas les pieds dans un tel endroit, ou alors son image en prendrait un coup. Après tout, c’était le président de la justice magique, ce n’était pas n’importe qui.

Elle le regarda en faisant semblant de bouder, la mine un peu renfrognée.


- Ce n’est même pas drôle, répondit-elle en souriant à nouveau, elle lui poussa faiblement l’épaule, d’un geste amical et tendre à la fois, avant de reprendre ses caresses.

Ils avaient encore le temps avant de se présenter au restaurant, au moins une heure à vrai dire, puis c’était le genre de restaurant qui servaient jusqu’à très tard le soir, pour le prix qu’ils payaient, c’était assez normal, le contraire aurait même été inconcevable.

Elle passa ses mains sur ses épaules, et enleva complètement sa chemise à son époux, la faisant glisser de ses fins doigts le long de ses bras. Elle remonta ses douces mains vers sa nuque, et se colla à lui. Continuant de lui masser lascivement le haut du dos, elle déposa un baiser sur sa joue, comme une petite fille l’aurait fait à son père.

Puis elle arrêta quelques secondes ses mouvements pour le fixer, le contempler, et sans doute se rendre compte de la chance qu’elle avait à être là, en sa présence, et surtout, de s’être fiancer avec cet homme.

Puis elle lâcha son regard de son époux, et reposa sa tête sur son épaule, continuant ses caresses, passant de sa nuque à son torses en quelques mouvements sensuels, puis elle finit par descendre une main vers le côté opposé de l’épaule sur laquelle sa tête était posée. Elle caressa sa peau voluptueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 17 Aoû - 13:46

Earan la considéra avec amusement, un sourcil arqué à son attention. Il était sur que Deidre savait qu'il disait ça pour la charrier. En fait, ils n'avaient pas beosin de parler pour se comprendre, se taquiner gentiment comme ils avaient l'habitude de faire.
Il ébaucha un sourire d'une douce tendresse lorsqu'elle le poussa légèrement de sa main fine et délicate. Il la lui prit dans la sienne et déposa un baiser dessus en gardant ses prunelles d'onyx plantés dans celles cristallines de sa jeune épouse.

Celle ci reprit ses caresses et ôta sa chemise. Earan la fit se tourner pour la mettre à califourcon sur lui en prenant l'intime précaution de relever lègèrement sa robe pour que celle ci ni ne se distende ni ne se froisse puis appuya ses baisers dans sa gorge laiteuse.
Deirdre captura son regard et ils restèrent quelques secondes ainsi à contempler leur beauté récoproque animés d'un désir plus que sauvage.

L'homme savoura ses douces caresses et caressa sa tête abandonnée sur son épaule puis il embrassa de nouveau sa gorge avec sensuelité remontant jusqu'à ses lèvres qu'il captura en un baiser fiévreux.
Pendant ce temps il fit glisser la fine fermeture éclair qui maintenait la robe de Deirdre tout le long du dos puis il fit glisser les bretelles en une caresse empreinte d'une voluptueuse sensualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 17 Aoû - 16:49

Deirdre le laissa la tourner pour qu’elle soit à califourchon sur lui, et pendant qu’il commença à l’embrasser dans le cou, elle se continua ses caresses, les appuyant de plus en plus, les rendant encore plus sensuelles. Puis il fit glisser la fermeture qui maintenait sa robe, et la dénuda en enlevant délicatement ses bretelles d’une caresse, elle frissonna de plaisir en doublant la sensualité de ses caresses, les accentuant encore plus.

- Il ne faudrait pas que nous soyons en retard, répondit-elle en souriant, sachant pertinemment qu’ils n’étaient pas prêts d’être en retard, pas dans un tel restaurant, en fait, c’était les autres qui étaient en avance…

Elle approcha à nouveau ses lèvres des siennes avant qu’il n’ait eut le temps de répondre, dans un plus profond baiser cette fois-ci, elle ferma les yeux, s’abandonnant complètement à lui. Elle tourna sa langue autour de la sienne, en remontant en même temps ses mains vers sa nuque, caressant au passage ses cheveux, puis redescendit ses douces caresses vers son torse, et passa ses mains dans son dos.

Puis elle décolla ses lèvres des siennes, et s’écarta de son époux, comme si elle arrêtait leur câlin. Elle se releva et fit glisser sa robe à ses pieds sous le regard de son époux qui exprimait une grande convoitise, se retrouvant en sous-vêtements face à lui. Puis elle se rapprocha de lui et se rassit à califourchon sur ses genoux en lui adressant un sourire malicieux. Laissant la robe par terre, de toutes façons, si elle s’abîmait, elle s’en rachèterait une autre. Du plus loin qu’elle se souvienne, jamais elle n’avait porté une même robe deux fois dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 17 Aoû - 22:55

Earan devenait fou sous les caresses de Deirdre. Elle était si jeune mais savait d'instinct ce qui faisait plaisir aux hommes. Ses caresses appuyées et sensuelles qui le faisait respirer plus vite, sa bouche gourmande qui parcourait sa peau.

A sa remarque sur un éventuel retard au restaurant bien que ces mots soient à prendre au deuxième degré, il fit un geste de la main comme quoi les serveurs pouvaient attendre. Puis il captura les lèvres de Deidre avec passion, leurs langues se battaient fébrilement faisant monter la tension de la pièce d'un coup.
Puis elle se libéra et ota son vêtement, Earan la dévorait des yeux, se frottant le menton d'un geste viril. Son jeu de séduction marchait comme à chaque fois. Il sentait monter en lui une excitation sauvage, elle le rendait dingue. Elle vint se remettre sur lui avec ses minauderies de petite fille alors qu'elle était une femme fatale.

Sans rien dire, il lui prit la nuque et plaqua sa bouche contre la sienne, son autre main caressant son dos, la ramenant plus contre lui, la plaquant littéralment contre son corps brûlant. Sa bouche descendit dans le cou de Deirdre et atteignit la naissance de sa poitrine. Devant le rempart du sous vêtement, sa main qui était dans son dos le dégrapha et libéra ses seins bien proportionnés et galbés à souhait.

L'homme les caressa avec avidité avant de flatter leur bout de sa langue affamée. Sa peau sentait si bon, était d'une douceur folle.
Il releva son visage et la regarda fixement:

"Le restaurant pourra attendre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Sam 18 Aoû - 1:15

Deirdre l’embrassa pendant qu’il dégrafait son soutient-gorge, libérant ses seins qu’il commença à caresser, pour son plus grand plaisir. Elle l’observa quelques secondes sans rien faire, amusée, à chaque fois il semblait passionné par cette partie de son corps, et ne se lassait pas de les flatter de caresses, puis il perfectionna ses caresses avec le bout de sa langue, titillant leur bout avec appétit. Elle frissonna une seconde fois de plaisir.

- Il va falloir que ça vaille le coup alors… Pour faire patienter une telle sortie, répliqua-t-elle un sourire malicieux au coin de ses lèvres.

Elle effleura son torse de caresses encore un peu plus appuyées, puis passa ses mains dans son dos, les descendant jusqu’au niveau de ses reins, accentuant encore ses caresses. Ses mains se promenaient lascivement de ses reins à ses hanches, pendant ce temps, elle capturait ses lèvres dans des baisers passionnés, continuant de l’embrasser le long de son visage, et honora son de sa langue avec appétit. Puis elle se redressa, passant ses mains autour de sa nuque pour l’inciter à se lever, et la suivre. Elle poussa la chaise et, d’un geste négligent, poussa les parchemins qui traînaient sur le bureau de son époux, ceux auxquels Earan tenait tant, se persuadant ainsi être plus importante qu’eux.

Puis la jeune femme s’assit sur le bureau, regardant son époux d’un regard de séduction, lui faisant comprendre implicitement ses intentions, intentions qui semblaient être très similaires à celles de son époux. Elle passa son doigt sur sa cuisse, toujours en le regardant , en biais, l'invitant à prendre place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Sam 18 Aoû - 14:40

Alors qu' Earan flattait ses seins de sa langue affamée et joueuse, Deirdre prit la parole, des mots coquins, des mots qui le mettait au défi. Elle savait qu'il aimait ce genre de remarques, que ça éveillait son côté macho qui se faisait une joie de la satisfaire, de la faire grimper aux rideaux en moins de deux. Il répondit à ses paroles par un sourire mauvais avec une lueur féroce dans le regard.

Le plaisir éphémère ne l'intéressait pas, ce qui rendait Earan fou était que même après ce qu'ils allaient faire, ils continueraient tous deux d'y penser, au restaurant, alors qu'ils marcheraient dans la ville lumière de Tovenaar avant de rentrer au manoir...

"Valoir le coup...", reprit-il avant de continuer de l'embrasser, de la laisser honorer son visage et sa langue de baisers voluptueux.
"C'est vous qui me supplierez de mettre fin au supplice dans quelques instants Deirdre lorsque vous serez étourdie par le plaisir et la jouissance".

Mais comme un nouveau défi, sa jeune épouse le fit se lever et débarassa son bureau de ses papiers si précieux avant de s'installer dessus. Earan retroussa un coin de sa lèvre et vint se poster entre ses cuisses passant un bras ferme et décidé dans son dos, fourrant vicieusement sa langue dans sa bouche alors que son autre main faisait sauter en un bruit de tissu qui se déchire le dernier rempart à la nudité totale de la blondinette.

Il l'observa ainsi, plaquée contre lui, la nuque arquée vers le bas pour passer au rayon x son corps sublime puis défit sa ceinture d'un geste brutal avant de capturer de nouveau ses lèvres et de laisser sa main qui ne tenait pas le dos de Deirdre parcourir sa poitrine et descendre sur son ventre avec avidité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Sam 18 Aoû - 17:25

Deirdre remarqua le sourire mauvais de son époux, ainsi que son regard maléfique. Elle l’aimait ainsi, lorsqu’il lui révélait son côté macho, c’était ainsi qu’il lui procurait le plus de plaisir. Elle écouta ses prédictions, il en semblait persuadé, mais Deirdre était très endurante à ce genre de sport.

Elle alla s’installer sur le bureau pendant qu’il la suivit pour se mettre entre ses cuisses, elle tressaillit quand il passa son bras dans son dos. Ces gestes étaient virils, et lui montraient à quel point son époux était décidé, et que rien ne l’empêcherait d’arriver à ses fins…


- Des menaces ? Demanda-t-elle ironiquement, comme sur un ton de défi.

Puis elle le laissa l’embrasser et titilla sa langue de la sienne de gestes vifs avant de tourner autour. Quand son autre main déchira le dernier tissu qui la recouvrait d’un geste presque violent, elle imita des ronronnements de félins à la perfection, cherchant à amplifier encore plus son excitation.

Lorsqu’il arqua sa nuque pour contempler sa nudité, elle passa le bout de sa langue dans sa nuque avant de mordiller sa peau du bout de ses dents, puis elle approcha sa bouche de son oreille lorsqu’il défit brutalement sa ceinture et lui murmura sensuellement :


- Je ne miserais pas là dessus je serais vous… Elle ronronna une seconde fois, juste devant son oreille, puis reprit d’une voix encore plus basse : Mais nous verrons, monsieur McGeanor, que le supplice commence.

Puis elle écarta son visage de son oreille et se laissa se faire embrasser, participant activement au baiser, avec beaucoup d’enthousiasme puis il se remit à caresser sa poitrine de gestes appuyés, l’excitant encore un peu plus. Elle passa ses mains sur son torses, le caressa de gestes lascifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Dim 19 Aoû - 15:15

Earan haussa un sourcil lorsque sa jolie épouse lui avoua que se débarrasser de son pantalon n'était pas une bonne idée. Elle avait probablement en tête un autre jeu, plus sensuel plus érotique.
Lui aussi adorait ce genre de préliminaires cependant il aimait que tout cela se termine par un feu d'artifice de jouissance réciproque.

Les ronronnements de la féline finissaient de le rendre fou, excitant en lui une démence d'une sensualité primitive. Répondant à ses baisers avec force et désir , sa main passa de ses seins à de nouveau son ventre descendant avec curiosité et savoir faire sur son intimité.
Simultanément sa bouche avide ne cessait de titiller ses seins, faisant le tour de ses aréoles et aspirant son téton avant de finir de le ducir de sa langue dardée.

L'homme la plaqua un peu plus contre lui, sa main ne quittant pas son intimité qu'il excita de ses doigts inquisiteurs et habiles.
Puis sa main qui la maintenait dans le dos d'un geste caressant glissa sur le visage de Deirdre avant de prendre son menton d'autorité.
Ainsi il la fixa quelques secondes ses prunelles de ténèbres plantés dans celles de son aimée:

" Vous m'appartenez", siffla-t-il les dents serrées avant de capturer ses lèvres avec force sans lacher sa prise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Dim 19 Aoû - 16:56

Deirdre préférait en effet s’en tenir au préliminaires pour le moment, et garder la suite pour le dessert. Elle ne savait pas encore si son époux tiendrait tout le repas en ne pensant qu’à ça, d’ailleurs, elle ne savait pas non plus si elle-même, elle était assez patiente. Mais elle aimait les défis, tout comme elle aimait taquiner son époux. Ce qui était sûr, c’est que si ils ne craqueraient pas pendant le repas et resteraient au restaurant jusqu’à la fin, eh bien la suite n’en sera que plus appréciée, plus érotique et plus ardente.

En attendant, elle comptait bien l’exciter le plus possible, essayer de faire en sorte qu’il s’avoue vaincu et ne tienne pas durant tout le repas. Elle savait l’orgueil de son époux comme étant surdimensionné et doutait d’y arriver, mais elle ne perdait rien à essayer, au contraire...

Elle continuait ses caresses lascives sur son torse pendant qu’il descendait sa main vers son intimité, mouillée par l’excitation qu’il éveillait en elle. Deirdre passa ses mains dans son dos, puis les ramenant sur son torse, faisant toujours preuve d’autant de sensualité. Elle pencha sa tête sur son épaule, l’effleurant de ses lèvres et déposant quelques doux baisers, avant de commencer à flatter sa peau de sa langue.

Il la plaqua encore un peu plus contre lui, ayant un total contrôle sur elle. La jeune femme commença à jouir, gémissant de plaisir pendant qu’il l’excitait de ses doigts inquisiteurs. Puis il caressa son visage et prit son menton avec autorité, lui prouvant sa domination sur elle. Il fixa son visage, ses traits exprimaient toute la jouissance que ses doigts lui administraient, puis elle plongea son regard dans le sien, envoûtée par son regard ténébreux.

« vous m’appartenez », ces mots raisonnèrent en elle, Deirdre le savait, depuis leurs fiançailles, qu’elle lui appartenait, et elle aimait cette situation, elle savait que si elle l’appartenait, il en était de même pour lui, dans un sens, car jamais il ne pourrait se résigner à l’abandonner. Du moins, pas tant que leurs relations étaient en de si bons termes. Elle tressaillit de bonheur face à la virilité dont faisait preuve son époux, il semblait intouchable, tout puissant, et elle aimait ça. Elle le laissa capturer ses lèvres, caressant son dos lascivement, en insistant sur chaque muscle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Dim 19 Aoû - 19:01

Voyant l'heure qui tournait, Earan se disait que le bouquet final ne serait pas pour maintenant, qu'il faudrait attendre le restaurant, ce repas qui lui semblerait interminable...

Il savait qu'à chaque bouchée que ferait Deirdre des plats raffinés ses yeux ne quitteraient pas sa bouche pulpeuse dans une expression sévère cachant un désir fou. Chaque gorgée de vin, il savait qu'elle le regarderait de ses iris de cristal provocateurs et lui ne pourrait s'empécher de faire de son doigt fin le tour de son verre sans rompre la connection de leurs regards enfiévrés.

L'homme accéléra les mouvements de ses doigts sur le bouton d'amour de Deirdre, ne voulant lui laisser aucun répit.
Il l'embrassait profondément, caressant sa langue de la sienne de gestes presques brutaux.
Il était de plus en plus excité et augmenta la pression de ses caresses de sa main dans le dos de sa partenaire.
Sa bouche reprit possession de sa peau, de ses seins qu'il flatta de nouveau de sa langue avant de descendre sur son ventre en gardant ses yeux sombres plantés dans ceux de son épouse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Dim 19 Aoû - 19:47

Il avait accéléré ses mouvements, lui procurant encore plus de sensations. Elle gémissait de plaisir, elle avait perdu tout contrôle, comme à chaque fois qu’il s’emparait de son corps. Mais cette soumission ne la frustrait pas, non, elle trouvait ça grisant.

Puis il se mit à l’embrasser ardemment, caressant vivement sa langue de la sienne. Presque brutalement, elle en fit de même avec tout autant de vivacité. C’était quand il devenait un peu violent qu’elle savait qu’il prenait vraiment plaisir, qu’elle l’excitait pleinement. Puis il caressa son dos, et flatta à nouveau sa poitrine de sa langue, la faisant vibrer de jouissance. Il maintenait son regard dans le sien, mais elle ne pouvait plus. Elle ne pu s’empêcher de redresser sa tête, fixant une fraction de seconde le plafond avant de fermer les yeux et de s’adonner complètement au plaisir.

Elle continuait elle aussi ses caresses dans le dos de son époux. Puis elle tourna à nouveau son visage vers lui et plongea son regard dans ses yeux sombres, son regard était impénétrable, et il ne laissait rien percevoir de ce qu’il ressentait. Mais elle n’avait pas besoin de son regard pour comprendre ce qu’il ressentait en ce moment. Deirdre passa ses mains dans ses cheveux avant de les passer sur ses épaules et de les effleurer de ses doigts fins.


- Nous allons être en retard, murmura-t-elle en gémissant de plaisir, sachant que cette révélation l'agacerait surement, mais elle aimait le taquiner, elle avait toujours gardé cet esprit de petite fille malicieuse. Son visage rayonnait de bonheur, personne d'autre que son époux ne pouvait la voir dans un tel état de contentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mar 21 Aoû - 1:04

Earan sentait que la jolie blonde appréciait sa violence, enfin si l'on pouvait appeler cette joute sensuelle violence... Elle captura de nouveau son regard et il la considéra de ses prunelles d'onyx si sombres et impénétrables mais dans lesquelles bouillonnaient les feux de l'Enfer.
Ce regard là, mêlant intensité et distance, flamme de sensualité et tranquille prévenance n'était dédié qu'à Deirdre.

Il lui suffisait de se perdre quelques secondes dans les iris d'azur de son épouse pour que le politique autoritaire et droit; froid et fin stratège se transforme en un félin répondant à la douceur de sa dulciné avec virilité.

A sa remarque, perdue dans un flot de gémissements de plaisir, il arqua un sourcil avant de la pénétrer d'un de ses doigts et de retourner en des mouvements circulaires sur son bouton d'amour.

"En retard... Mais ils ont l'éternité pour nous attendre", fit-il avant de capturer ses lèvres et de descendre sa bouche sur ses seins, son ventre en gardant ses yeux plantés dans les siens jusqu'à ce que sa bouche remplace son doigt dans la douceur moite de l'intimité de la jeune femme.
Earan cala sa tête entre ses cuisses alors que ses paumes parcouraient le corps de la blondinette, sa poitrine finment galbée et sa gorge haletante.

Il gagnait son pari... Dans un instant, elle le supplierai de mettre fin au supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mar 21 Aoû - 3:08

Elle remarqua qu’il arqua un sourcil en l’entendant, ça l’amusa, comme à chaque fois qu’il faisait ça. Elle continuait de gémir de plaisir, son regard toujours plongé dans le sien. A sa place, beaucoup d’autre femme aurait trouvé leur relation trop matérielle, se sentant considérée comme un simple objet de désir par Earan. Mais Deirdre n’était pas ce genre de femme. C’était restée au fond d’elle une gamine qui réclamait l’attention, une gamine vaniteuse qui ne désirait qu’une chose, que l’on s’occupe d’elle.

Puis il la pénétra d’un de ses doigts, ses gémissement se tirèrent un peu vers l’aigu lorsqu’il revînt en des mouvements circulaires sur l’organe qu’il aimait tant titiller. Elle entendit presque pas son époux lui répondre tant elle était enivrée par le plaisir. Ce plaisir qui deviendrait vite un supplice si il continuait ce rythme effréné.

Elle avait fermé les yeux, savourant encore mieux ce délice, puis il avait capturer une nouvelle fois ses lèvres, comme pour la ramener un peu à la réalité, mais elle n’arrivait pas à redescendre du septième ciel dans lequel l’avait expédié son époux. Puis il descendit sa bouche vers son intimité, passant par ses seins et son ventre. Sa bouche remplaça alors son doigt.

Deirdre ne cessait de gémir de jouissance et en devenait essoufflée, elle ouvra les yeux à nouveau vers son époux qui continuait de caresser chaque parcelle de son corps puis les referma à nouveau avant de pencher sa tête vers l'arrière, pendant qu'il insistait ses caresses sur ses seins et sa gorge. Puis elle lui demanda, d’une voix presque imperceptible tant elle était noyée dans ses gémissements :


- Vous n’avez pas faim ?

Elle aimait l'embêter et aurait bien voulu lui montrer qu’il ne pouvait pas gagner tous ses paris, elle aurait bien aimé cette fois-ci, mais ça deviendrait impossible si il continuait, elle devrait le supplier de cesser comme il l'avait prédit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 22 Aoû - 17:32

Earan était fou d'excitation, les gémissements de son épouse l'incitait à poursuivre ses caresses profondes, à continuer avec inquisition à la faire monter de plus en plus haut dans les méandres de la jouissance.
Il songea un instant à la nourrice et à leur fils dans la pièce d'à côté. Si celle ci était compétente, elle avait probablement invité l'enfant à aller jouer dans une autre pièce...

A moins que les cris s'échappant de son bureau n'éveillent en elle un désir et qu'en les entendant elle soit prise d'une envie de se toucher. Earan était tellement excité en cet instant qu'il avait de telles pensées d'une perverse sensualité.
Sa langue titilla le bouton d'amour de la blondinette dardée et curieuse, elle alternait différents mouvements et variait les pressions. Ses doigts aussi jouaient avec leur exquise habileté.
Il accéléra les mouvements et quand Deidre lui demanda si il avait faim, il la regarda un instant.

Il retroussa de nouveau un coin de sa bouche comme un fauve courroucé et d'une main ferme empoigna un des seins de Deirdre en titillant son téton avec envie pendant que sa bouche reprenait possession de son intimité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 22 Aoû - 18:38

Deirdre avait toujours les yeux fermés, son époux avait tellement intensifier l’excitation en elle que chacune de ses caresses la faisait tressaillir. Ses gémissements s’amplifiaient, tirant de plus en plus vers l’aigu. Elle ne contrôlait plus rien, plus même ses mains qui continuaient de se promener dans la nuque de son époux en de caresses lascive. Elle avait beau être dans le bureau, elle semblait beaucoup plus loin, à plusieurs milliards de kilomètres de cette pièce.

L’idée que ses enfants pouvaient être dans la pièce d’à côté lui importait peu, en fait, elle n’était même plus consciente qu’elle avait des enfants, le seul être dont elle se souvenait en cet instant présent était celui qui la faisait tant jouir.

De toutes façon, le pari était gagné d’avance pour Earan. Il était si facile pour lui, lui qui connaissait le corps de Deirdre pratiquement mieux qu’elle, lui qui avait tant de savoir-faire. Seulement, Deirdre avait décidé qu’elle voulait gagner le pari, et quand elle voulait quelque chose, elle l’avait la plupart du temps. La preuve était que ce soir, ils sortaient au restaurant. Elle résistait, elle ne savait pas pour combien de temps encore, mais elle espérait qu’Earan soit fatigué avant elle, ce qui ne risquait pas d’arriver, mais cet espoir ne lui coûtait rien.

Il la regarda un instant quand elle lui demanda si il avait faim, mais il ne répondit pas. Elle devrait trouver quelque chose d’autre à l’évidence. Le supplier ? Non. Elle avait encore les yeux fermés. Deirdre sentit une main de son époux empoigner un de ses seins avec fermeté, titillant son téton. Ses gémissements se transformèrent vite en cris de jouissance quand il reprit possession de son intimité avec sa bouche.

Le plaisir commençait vraiment à se transformer en supplice tant il était ardent. Son visage se crispait légèrement, mais elle tentait de le cacher à son époux, il ne fallait pas qu’il découvre cette faiblesse ou il gagnerait son pari.


- Earan, murmura-t-elle. Comme si elle voulait lui dire quelque chose, mais elle ne dit rien d’autre, elle sentait que prononcer « arrêtez je vous en supplie » lui écorcherait la langue. Sa langue, et son orgueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soir ordinaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soir ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizard Lordliness :: Irlande du Nord :: Les terres des McGaenor :: Grand Manoir-
Sauter vers: