AccueilPortailFAQRechercherGazetteMonde MagiqueMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Soir ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 24 Aoû - 13:19

Earan savait qu'il conduisait son épouse au point de non retour. A chacun de ses coups de langue, des mouvements de ses doigts et de son autre main qui parcourait le corps frémissant de désir de son épouse il la sentait monter de plus en plus haut dans les cimes de la jouissance.

Elle murmurra son nom et son regard se plissa de malice. Il sentait au ton qu'elle employait qu'elle n'en pouvait plus mais elle ne le suppliait pas, elle était trop fière et cela fini d'exciter la perversion sensuelle d'Earan.

Il continua ses mouvements buccaux en accélérant les cercles et ses doigts puis en exerçant des pressions de plus en plus fortes sur son bouton d'amour qu'il voyait vibrer de plaisir.

En la pénétrant de ses doigts de gestes vifs il la regarda, ses yeux d'onyx brillant des flammes de l'enfer. Il adorait ces jeux là, c'était comme une joute, un véritable combat des sens, une torture des plus sensuelles.

Deirdre devenait en quelque sorte sa victime et lui se transformait en un bourreau.
A sa supplication il murmurra d'une voix rauque :

"Oui... Qu'y a-t-il ma chère?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 24 Aoû - 14:21

Deirdre sentait les mouvements buccaux de son époux s’accélérer. Il avait donc deviné qu’elle était sur le point de craquer, de le supplier. Il ne fallait pas, elle devait tenir, de toutes façons… Il allait bien s’arrêter pour aller dîner… Quoi que ce n’était même pas sûr, son époux préférait rater un merveilleux repas dans le plus cher des restaurants de la comté plutôt que de perdre un pari…

Il accentuait la pression sur son bouton d’amour et la jeune femme avait atteint le stade ultime de leur œuvre, mais il continuait. Il continuait de la pénétrer de ses doigts de gestes vifs en la regardant. Deidre tourna alors son regard vers lui, et plongea son regard dans le sien l’instant de quelques secondes, tachant de cacher qu’elle ne pouvait plus tenir très longtemps.

Elle était totalement à sa merci, et pourtant, elle refusait d’admettre que son pari était perdu. Non, il ne serait pas perdu tant qu’elle ne l’aurait pas supplié, et elle avait la ferme intention de ne pas le supplier… Malgré qu’elle supportait de moins en moins ses mouvements.

Puis il lui demanda ce qu’elle avait. Elle ne répondit pas tout de suite, tout d’abord, elle ne pouvait pas. En effet Deirdre était bien trop essoufflée pour prononcer le moindre mot. Ses cris de jouissance perçaient le silence de sa réponse. Puis elle réussit à lui répondre, essoufflée, d’un mot englouti dans ses gémissements :


- Rien, dit-elle en repoussant encore ses limites dans un effort inhabituel. Trop fière pour lui dire ce qu’elle devait lui dire, se demandant combien de temps encore ça allait durer, bien qu’elle avait déjà une petite idée sur la question… A ce rythme elle ne tiendrait pas plus de cinq minutes encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Lun 27 Aoû - 17:33

Earan releva un oeil vers elle en continuant de la caressser de plus en plus profondément de ses doigts, recourbant son index pour titiller son point G alors que sa langue ne cessait ses tournoiements fébriles et avisés.

Il aimait l'entendre crier comme ça, sa voix perçant les murs séculaires de la pièce telles les ondes du plus suprême des instants.
Après l'avoir astique pendant de longues minutes ne faisant qu'intensifié les frissons de son épouse, il remonta vers son nombril qu'il gratifia d'un coup de langue gourmand puis grimpa ver sa poitrine laissant ses mains continuer ses caresses, son doigt exciter son bouton d'amour.

Earan embrassa le cou de sa partenaire et aspira le lobe de son oreille avant de murmurrer:

"Qu'une chose à me demander", dit-il avant de capturer ses lèvres.
"Qu'une seule chose et je vous libère..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Lun 27 Aoû - 22:12

Earan continuait ses caresses, pénétrant toujours plus profondément son intimité de ses doigts. Il le faisait exprès, elle le savait, et elle commençait à le détester pour ça. Mais en le détestant, elle continuait de l’aimer éperdument, elle n’avait que lui en tête, toutes ses pensées étaient concentrées sur cet homme, le seul dans sa vie, mais aussi dans ses rêves, il n’y avait toujours eut que lui. D’ailleurs, elle ne savait pas si ces sentiments étaient réciproques. Avait-il eut d’autres conquêtes avant elle ? Sûrement, mais elle n’en savait rien. Jamais il ne lui avait parlé de sa vie sentimentale « avant elle ». D’ailleurs, il ne lui parlait que rarement, leur relation était plus… Physique.

Puis il remonta sa bouche vers son nombril, qu’il flatta d’un coup de langue, sa poitrine, et son cou, dans lequel il déposa quelques baisers. Il finit par mordiller le lobe de son oreille, pendant ce temps, Deirdre se tortillait légèrement, ayant toujours été très chatouilleuse. Puis il lui murmura qu’un mot suffisait, avant de capturer ses lèvres. Qu’un mot suffisait pour qu’elle soit libérer. Elle gémissait encore de plaisir, sa gorge haletante, et sa poitrine se soulevant au rythme de sa respiration.

Puis elle lui répondit, d’une faible voix noyée dans ses profonds gémissements, accompagnée d’un regard presque implorant, et pourtant rayonnant de jouissance :


- Arrêtez… S’il vous plait.

Et voilà, elle venait de perdre son pari. Mais en fin de comptes, peu lui importait, elle se sentait si bien après le plaisir qu’il venait de lui donner que ce pari lui importait peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 29 Aoû - 11:29

Earan haussa un sourcil alors que son épouse s'avouait vaincue. Il observa son regard brillant des étoiles d'un plaisir fou à la limite de la douleur et il esquissa un léger sourire avant de liberer son intimité de ses doigts et de gratifier ses lèvres d'un baiser passionné.

Il jeta un oeil dehors, le crépuscule était déjà avancé, peut être était-il 21 heures... ou plus tard...
Avec Deirdre, il ne voyait pas le temps passer, il était hors de ces considérations qui modèlent la vie des hommes.
Il caressa les cheveux blonds et soyeux et la souleva d'un geste vif pour la poser au sol, libérant ainsi son bureau un pau en pagaille à présent.

Il arqua un sourcil amusé en prenant une feuille de papier froissée que la blondinette avait du serrer dans sa main sans même s'en rendre compte tant le plaisir était grand.

"Rhabillez vous ma chère", dit-il en désignant la robe somptueuse sur le sol.
"Nous allons au restaurant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 29 Aoû - 17:11

Deirdre remarqua son léger sourire, il semblait satisfait qu’elle se soit avouée vaincue, mais elle n’était pas déçue, et étrangement, ne boudait pas. Normalement, la jeune fille aurait commencé à faire la tête comme une petite fille capricieuse, mais là, son regard pétillait de joie et elle ne pensait pas à bouder. Puis il enleva ses doigts de son intimité avant de l’embrasser passionnément, un baiser qu’elle se fut un plaisir de lui rendre.

Earan lui caressa ses cheveux blonds, elle le regardait comme une petite fille, mais avec cette lueur dans le regard qui prouvait bien que ce n’était plus une petite fille innocente, puis il la souleva d’un geste vif, avec une facilité déconcertante, avant de la poser au sol, pour libérer son bureau. Elle le regarda pendant qu’il semblait ranger un peu son bureau qu’elle avait mit en désordre. Deirdre sourit quand il prit la feuille de parchemin qu’elle avait froissé inconsciemment, elle savait qu’il ne lui en voudrait pas…

Puis il se tourna vers elle et désigna sa robe étendue sur le sol en lui demandant de se rhabiller, pour qu’ils aillent au restaurant. Deirdre observa quelques secondes la robe par terre puis se rapprocha de son époux pour blottir son corps nu contre lui et lui adressa un sourire malicieux et lui répondit :


- Elle est froissée. Elle attendait qu’il l’emmène dans la chambre pour qu’elle puisse se choisir une autre somptueuse robe, ce dont elle ne manquait pas, et aussi d’autres sous-vêtements…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Jeu 6 Sep - 11:29

Earan haussa un sourcil lorsque Deidre vint se blottir contre lui toujours toute nue et refusa de repasser sa robe sous prétexte qu'elle était froissée.
Il secoua la tête visiblement amusé et répondit:

"Alors vous...", soupira-t-il sans la quitter des yeux. "Vous ne l'avez même pas porté une demi journée. Si vous continuez de la sorte j'organiserai une vente de charité pour vider un peu toutes vos armoires".

Il inclina légèrement la tête avec une distinction toute aristocratique ternie par une lueur mauvaise dans le regard.
Puis Earan ramena d'un geste presque brutal sa belle épouse contre lui et transplana directement dans la chambre face à l'armoire qui débordait de toilettes toutes plus chères les unes que les autres.

Il la libéra et siffla avec un rictus d'un pervers amusement:

"Ne portez pas de sous vêtements".
Puis il disparut dans la salle de bains pour se doucher et passer par la suite une tenue plus appropriée pour sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Jeu 6 Sep - 19:04

Deirdre remarqua sur son époux haussa un sourcil lorsqu’elle vînt, toujours dénudée, se blottir contre lui. La jeune fille le fixa attentivement quand il lui énonça qu’il allait organisé une vente de charité si elle continuait ce… Gaspillage, qui n’en était pas d’ailleurs. La jeune fille n’était pas une gaspilleuse, seulement elle aimait être à la mode, tout le temps, et elle détestait par dessus tout porter une robe qu’elle avait déjà porté, même si elle ne l’avait gardé sur elle pas plus d’un ou deux heures.

- Il en est hors de question, répondit-elle en s’énervant un peu, mais sa voix n’en était pas plus agressive, de toutes façons, elle savait qu’elle n’avait aucun pouvoir sur tout ce qui li appartenait, car ce qui lui appartenait, était avant tout à son époux, et après, éventuellement, à elle.

Puis il inclina légèrement la tête avant de ramener le corps nu de son épouse presque brutalement contre lui. Deirdre, surprise, en eut presque le souffle coupé, mais elle aimait quand son époux lui dévoilait son côté viril, violent certaines fois, jamais il ne l’avait effrayé. Depuis la première fois qu’elle avait croisé son regard, la jeune fille était automatiquement tombée sous son charme et depuis cela, elle lui accordait son entière confiance.

Puis il transplana directement devant sa penderie, dans laquelle étaient suspendues toutes ses robes, plus belles les unes que les autres. Il libéra la jeune femme, qui mit bien plusieurs secondes à se décoller de son époux, et lui demanda, sur un ton plutôt autoritaire, de ne pas porter de sous vêtements. Elle fut surprise par cette demande plus qu’inhabituelle puis l’observa s’éloigner jusqu’à disparaître dans la salle de bain. Elle entendit la douche couler et se tourna vers sa garde robe.

Elle hésita quelques secondes pour le choix de la robe qu’elle allait enfiler pour le repas, puis, après de longues minutes d’hésitation, elle décida finalement de prendre une robe qui était dans le fond de sa garde robe depuis déjà quelques mois, et qu’elle n’avait jamais mise, c’était une robe assez provocante, en partie dû à la vue imprenable qu’offrait son décolleté plongeant ainsi qu’à la fente qui laissait sa cuisse droite visible lorsqu’elle était assise. La robe était de couleur champagne, et s’assortissait merveilleusement bien avec ses cheveux. Elle enfila donc sa robe, restant nue en dessous, puis décida de détacher ses cheveux. Deirdre attendait que son époux sorte de la salle de bain pour qu’il ferme la fermeture de sa robe et commença à se recoiffer pendant ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 7 Sep - 10:39

Earan s'étira longuement en entrant dans la vaste salle de bain. Il considéra un instant le carrelage immaculé sur le sol brillant comme un diamant et les murs dont les carreaux aussi blancs que le sol étaient décorées de frises coquettes et raffinées.

Il se posta devant un lavabo dont il fit tourner les robinets en laiton scintillant laissant couler l'eau brûlante qui embruma son visage qu'il observait avec inquisition dans le miroir. Puis il coupa l'eau sans vraiment savoir pourquoi il l'avait faite couler puis se déshabilla avant de s'engouffrer dans la vaste cabine de douche.
Il mit en marche les jets hydromassants et le pommeau de la douche qui déversa sur son corps encore tout excité des préliminaires écourtées d'avec son épouse aguichante.

Puis il mit du gel de douche au creux de sa main et se frictionna, s'enivrant de la fragance virile du produit. Puis il se rinça et attrappa une serviette avec laquelle il se frotta énergiquement .
Earan sorti de la cabine et insista sur ses cheveux pour finir de les sécher. Enfin il jeta négligement la serviette sur une commode et sorti de la salle de bains dans le plus simple appareil.

Il jeta un oeil à Deirdre qui se recoiffait avec distinction et considéra de bas en haut sa tenue avec un regard inquisiteur. Puis, silencieux, le visage impénétrable, ouvrit une armoire qui était censée lui être réservée mais qui commençait à être envahie par les toilettes de la blondinnette à son plus grand agacement.
L'homme sorti un boxer noir qu'il se passa d'un geste vif, en arrangeant sa virilité au passage puis tira un pantalon noir à plis, une chemise blanche, un gilet assorti à son pantalon et enfin une veste de smoking.

Il s'habilla rapidement mais avec soin et arrangea autour de son cou une cravete hors de prix ornée d'une barette en or finement travaillé.

Puis Earan se retourna vers Deirdre et croisa ses bras sur sa poitrine l'observant avec sa robe toujours pas agrafée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Ven 7 Sep - 20:46

Deirdre continuait de se coiffer quand son époux sortit de la salle de bain, elle l’observa s’habiller rapidement dans le miroir, en continuant de se coiffer, ou d’essayer du moins, faisait comme si elle ne s’était pas aperçue de sa présence. Elle ne savait pas non plus quelle coiffure choisir, car, contrairement aux robes, il n’y avait pas tant de choix que ça, et elle était persuadée qu’elle les avait déjà toutes faites… Sauf une.

La jeune fille se redressa donc, les cheveux toujours détachés, et se tourna vers son époux qui se tenait maintenant face à elle, les bras croisés sur sa poitrine. Il était vêtu d’un magnifique smoking, elle le dévisagea quelques secondes et réussit sans grande difficulté à percevoir dans son regard une lueur d’excitation, un peu maléfique, qui résistait à sa volonté de cacher tous ses sentiments.

Deirdre s’avança vers son époux, nue dans sa robe dégrafée et se blottie contre lui, comme elle le faisait toujours. Elle ne se sentait pas très à l’aise sans sous vêtements, la jeune femme plongea donc son regard des plus tendres dans celui de son époux et lui demanda :


- Vous êtes sûr que je devrais vraiment me passer de sous-vêtements ?

Elle avait passé ses bras sur les épaules d’Earan et commençait maintenant à l’embrasser passionnément avant qu’il n’ait eut le temps de répondre, adorant tout en lui, de ses baisers à son odeur qui rappelait son côté viril et intouchable. L’ouverture de la robe de la jeune femme, que cette dernière n’avait pas encore agrafé descendait un peu plus bas que ses reins.

Deirdre finit par détacher ses lèvres de celles de son époux et approcha sa bouche de son oreille, la flattant au passage du bout de sa langue, avant d’ajouter dans un murmure sensuel :


- C’est que ce n’est pas très agréable…

Puis elle écarta son visage du sien et plongea à nouveau son regard de petite fille dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Sam 8 Sep - 23:01

Earan observa longuement la jolie blondinette, elle ne savait quelle coiffure adopter pour être la plus belle de le soirée alors qu'avec simplement ses cheveux en cascade elle était déjà somptueuse.
Mais un tel accoutrement était bon pour la maison et encore quand il n'y avait pas d'invités juste elle et lui et la compagnie lointaine de leur héritier et des serviteurs...

Elle vint se lover contre lui, nue sous sa robe qui laissait une vue imprenable sur la gracieuse cambrure de ses reins et commença à l'embrasser voluptueusement, titillant son oreille très érogène chez lui.
Sa nouvelle requète était de porter des sous vêtements. "Quelle drôle d'idée" , songea-t-il. Earan captura son regard d'enfant gatée et haussa un sourcil sévère avant de laisser glisser une main dans son dos.

Puis sans rien répliquer il la fit se tourner pour la mettre de dos et agrapha sa robe en ayant prit soin de mettre la chevelure blonde et soyeuse de côté pour éviter de la coincer.
Une fois son ouvrage achevé, il donna une tape sur les fesses de Deirdre pour la pousser vers sa coiffeuse.

"Peignez vous à présent, vous avez l'air d'une sauvageonne", dit-il avec un sourire en coin dans lequel se mêlait une admiration de la beauté de son épouse et un amusement ironique suscité par son attitude enfantine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Sam 8 Sep - 23:54

Alors que le regard de la jeune fille était plongé dans celui de son époux, ce dernier haussa un sourcil, en une expression plus sévère que d’habitude. Lui faisant comprendre très clairement qu’elle n’avait pas son mot à dire sur cette décision. Deirdre savait que dans ces cas là, elle ne devait pas répondre, et se contenta de baisser son regard vers le sol, comme pour s’excuser d’avoir répondu à sa demande.

Earan glissa ses mains dans le dos de la jeune femme qui redressa son regard vers lui et le contempla, tout en le désirant encore plus chaque seconde qui s’écoulait. Puis il la fit tourner pour fermer sa robe, ce qui confirma la réponse que Deirdre s’était imaginée, elle devrait passer la soirée, ou ce qu’il en restait, dans cette tenue, du moins, jusqu’à ce qu’Earan la lui ôte. Son époux prit le soin de mettre ses longs cheveux blonds de côté pour agrafer sa robe.

Ensuite, il lui donna une tape sur les fesses pour la pousser vers la coiffeuse, un sourire se dessina dans le coin des lèvres de la jeune fille qui s’assit à sa coiffeuse en commençant à se coiffer, comme le lui avait ordonné son époux. « Une sauvageonne », cette expression la fit sourire légèrement, surtout que si ses cheveux étaient encore un peu ébouriffés, c’était sans nul doute dû à ce que son époux lui avait fait dans son bureau.

Deirdre commença à se peigner, et, en s’apercevant que ses cheveux étaient bien trop volumineux, la jeune femme décida de les coiffer en un chignon, laissant quelques mèches détachées et retomber de manière très séduisante le long de son visage. Puis elle se releva et se tourna à nouveau vers son époux.


- Comment me trouvez vous ? Demanda-t-elle d’une voix sensuelle, qui était assez contradictoire avec son regard de petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Lun 10 Sep - 23:37

Earan la regarda peigner sa chevelure, discipliner ses mèches. Elle y mettait un soin particulier, presque maniaque et lui se contentait de l'observer, adossé à l'armoire, les bras croisés.

Il toisait son insolente beauté, sa grâce féline et lorsqu'elle se retourna pour se montrer, il se dessouda du bois poli et s'avança vers elle la toisant avec une admiration refoulée.

L'homme passa sa main sur le chignon et tourna entre ses doigts une des mèches qui tombait avec grace sur le côté et acqueissa:

"Vous êtes magnifique... mais je crois que vous le savez déjà", dit-il en prenant son menton, capturant son regard avant de sceller ses lèvres aux siennes.
Puis il la tourna pour la remettre face au miroir et il passa ses bras autour de sa taille observant leur reflet pendant quelques minutes.
Earan était fier d'avoir une épouse aussi jolie et il était certain qu'elle avait encore bien d'autres qualités. Deirdre était une maline derrière ses airs de petite fille ingénue. Il le savait pertinement, il l'avait deviné dès leur première rencontre...

"Bon", fit-il en quittant son doux contact.
"On va à Tovenaar maintenant, il se fait vraiment tard", dit-il en désignant d'un signe de tête la pendule qui indiquait bientôt 22 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deirdre McGaenor

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 10/08/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Deirdre Kristell Garrett/McGaenor
Nationalité: Irlandaise
Age: 25 ans

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mar 11 Sep - 19:29

Deirdre se tourna vers son époux qui semblait ne pas l’avoir quitté du regard, ce dernier s’avança vers elle, ne laissant rien paraître de son admiration. Il passa sa main sur son chignon parfaitement fait et fit tourner entre ses doigts une des mèches qu’elle avait volontairement laissé tomber.

La jeune femme sourit lorsqu’il la complimenta sur son apparence, en même temps, il prit son menton en capturant son regard avant de l’embrasser passionnément. Elle se laissa faire avec engouement. Puis il détacha ses lèvres des siennes pour la remettre face au miroir.

Il passa ses bras autour de sa taille, d’un geste à la fois protecteur et oppresseur, caressant le voile léger de sa robe avec ses mains. Deirdre observa avec intérêt leur reflet. Elle se trouvait encore plus belle quand elle était dans les bras de son époux, comme si elle était mise en valeur. Earan avait tant de notoriété, de classe, de charisme,… Elle n’était que trop conscience de la chance qu’elle avait d’être fiancée avec cet homme. Pour elle, Earan était bien plus qu’un époux notoire, c’était le sorcier qui lui permettait de vivre, sans lui, elle était perdue, elle n’existait pas d’ailleurs. Car elle n’était connue que sous le nom de madame Gaenor, l’épouse de monsieur Gaenor, le président des affaires étrangères. Et pourtant, ce statut ne la dérangeait pas, elle s’en satisfaisait, et tenait même à le conserver. Elle ne se sentait pas prête pour faire place à plus de responsabilités dans sa vie, et elle ne se sentira probablement jamais prête, mais ça ne semblait pas la troubler plus que ça, elle était devenue une bourgeoise sans ambition.

Puis il quitta son contact doux, elle se tourna vers lui, en souriant légèrement, sans plus regarder la pendule. Elle faisait entièrement confiance à son époux dans la façon de gérer son temps, comme dans sa façon de gérer tout le reste d’ailleurs. Puis elle se dirigea vers la penderie où elle trouva une paire de petites sandales en lacets de cuir qu’elle enfila en s’asseyant sur un coin du lit pour ne pas perdre l’équilibre.

Deirdre se redressa, chaussée, et prit un magnifique châle assortit avec sa robe, quoiqu’un peu plus clair, qu’elle mit sur ses épaules pour ne pas prendre froid, et surtout pour parfaire l’élégance de sa tenue.


- Je suis prête, déclara-t-elle enfin en se tournant à nouveau vers son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earan Mc Gaenor
Président des affaires étrangères
Président des affaires étrangères
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Soir ordinaire   Mer 12 Sep - 11:19

Earan la regarda se détacher de lui, elle conservait sur son visage parfait ce petit sourire qui le faisait chavirer malgré lui.
Mais ne montrait pas son émoi, non, il n'était pas du tout sentimental et montrer une certaine mièvrerie à l'égard de son épouse lui aurait sembler une stupide preuve de faiblesse.

Il l'observa mettre de charmantes chaussures et couvrir ses graciles épaules d'un châle qui donnait une allure encore plus cérémoniale à la blondinette.

Puis il passa à son tour ses souliers d'un noir bien ciré et noua les lacets d'un geste sec.
Il s'avança vers Deirdre qui lui disait qu'elle était prête et passa une main autour de sa taille:

"Parfait... Alors allons-y", fit-il alors que tous deux disparaissaient dans une brume scintillante qui s'évapora en goutelettes minuscules dans l'atmosphère feutrée de leur chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soir ordinaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soir ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizard Lordliness :: Irlande du Nord :: Les terres des McGaenor :: Grand Manoir-
Sauter vers: